• Pourquoi la fusion Bayer-Monsanto tourne-t-elle au vinaigre ?

    Le groupe Bayer-Monsanto, lourdement sanctionné par la justice américaine cette semaine, a également chuté en bourse à l'annonce de cette sanction. Retour sur une fusion controversée. 

    Fusion Bayer-Monsanto, de quoi s'agit-il ? 

    En 2018, l'entreprise Bayer, leader allemand et mondial dans le domaine pharmaceutique, a fait l'acquisition pour 63 milliards de dollars de l'entreprise américaine Monsanto qui dominait alors le marché des semences et des pesticides. Monsanto produisait notamment le fameux herbicide Roundup, énormément critiqué dans le débat public puisqu'il contient du glyphosate soupçonné d'être cancérigène. 

    Quels sont les risques économiques  ?

    Les risques économiques sont clairs : la fusion de ces deux grands groupes nuit à la concurrence. Le marché mondial des semences (graines de blé, de maïs, de soja...) et des pesticides est orchestré par un oligopole composé de quelques groupes (Sinochem et ChemChina en Asie, Dow et Dupont en Australie et en Amérique). Or, un oligopole si restreint risque de conduire à une hausse des prix des produits, que subiraient les consommateurs, et notamment les agriculteurs qui utilisent ces produits. D'autant plus que les produits vendus par ces groupes sont complémentaires : les semences vendues par Monsanto requièrent les pesticides de la même marque pour être efficaces. La Commission européenne, qui est l'institution garante de la concurrence au sein de l'Union Européenne, a néanmoins autorisé cette fusion en mars 2018, en contrepartie de la cession d'actifs du groupe Bayer-Monsanto, à hauteur de 6 milliards d'euros. 

    Et les risques sanitaires ? 

    Concernant les problèmes sanitaires, ils sont à trouver dans les composants des pesticides, dangereux pour la santé. Ainsi, mercredi dernier, le groupe Bayer-Monsanto a été contraint de verser 80.3 millions de dollars à un plaignant américain atteint d'un cancer, pour cause de manque d'informations sur les risques liés à l'utilisation du produit Roundup. Il est difficile de mesurer le lien direct entre l'utilisation de l'herbicide et la probabilité de développer un cancer, mais les cas recensés se multiplient. 

    Suite à cette affaire, le cours de Bayer sur les marchés financiers s'est effondré à son plus bas niveau depuis 2012. On remarque bien ici au passage la réactivité instantanée des marchés à l'affaiblissement de l'image de l'entreprise par une affaire judiciaire.

     

    *Lexique

    Oligopole = situation de marché composée de quelques offreurs pour une multitude de demandeurs. 


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :